Samuel St-Aubin – De choses et d’autres

Samuel St-Aubin - Thé 1

La rencontre avec un artiste est toujours un moment assez fort. L’écouter parler de son travail, de son processus créatif, de sa pratique, de ses débuts, de ses projets, … Il nous ouvre une porte sur son univers, nous y fait pénétrer et nous le fait découvrir. C’est de cette manière que l’on peut mieux appréhender une pratique qui, au premier abord, semble ne pas nous toucher. Puis, au fur et à mesure des explications, la lumière se fait peu à peu sur les oeuvres, on les comprend mieux ou du moins on y est plus sensible.

C’est ce qui s’est passé lorsque j’ai rencontré l’artiste québécois Samuel St-Aubin. Il produit des oeuvres d’art numérique, domaine qui ne m’attirait pas jusque là, principalement parce que je ne le connaissais pas. Je n’aurais donc pas spontanément été à la rencontre du travail de cet artiste. Mais j’ai été mise en relation avec St-Aubin grâce à mes études : j’ai participé à la conception et au montage de l’exposition De choses et d’autres, présentée dans la galerie de mon école.

Samuel St-Aubin - De choses et d'autres 1

Samuel St-Aubin - De choses et d'autres 2

Samuel St-Aubin est québécois. Il se passionne très tôt pour l’électricité et l’électronique, et se spécialise dans les circuits imprimés. Depuis 10 ans, il conçoit des circuits électroniques pour les artistes qui travaillent dans les nouveaux médias. Il faut savoir que Montréal est une ville très ouverte à l’art numérique. Dans ce cadre, la pratique de Samuel St-Aubin est essentielle pour faire avancer les expérimentations et le travail d’artistes québécois. Il construit de très petits circuits électroniques qui sont plus facilement camouflables au sein des oeuvres, et ses connaissances en numérique permettent de maîtriser plus facilement le matériel.

Samuel St-Aubin - Circuits
© Samuel St-Aubain

Tous ces projets en collaboration avec les artistes ont débouché sur la volonté de développer sa propre activité artistique. Depuis 4 ans, Samuel St-Aubin produit donc ses propres oeuvres. Son atelier se trouve dans sa maison, à proximité de sa cuisine. C’est donc de cet environnement qu’il tire les idées pour ses oeuvres. En observant les objets qui l’entourent, en les manipulant, en automatisant certains mouvements naturels, il va peu à peu créer des oeuvres d’art. Par exemple, en observant les cercles créés par le thé dans une tasse oubliée sur la table de la cuisine, il décide d’automatiser la rotation de cette tasse afin de former des cercles qui s’entrecroisent au fond du récipient une fois tout le liquide évaporé.

Samuel St-Aubin - Thé 2
Samuel St-Aubin, Thé
Samuel St-Aubin - Thé 3
Samuel St-Aubin, Thé © Samuel St-Aubain

Samuel St-Aubin est un parfait autodidacte, il s’est formé au contact des objets qui font partie de son quotidien. Ce sont d’ailleurs ces objets qu’il utilise dans son travail artistique : cuillères, verre, oeuf, thé et petits pois sont autant d’éléments détournés par l’artiste. Les dispositifs qui servent à maintenir, supporter et mettre en mouvement ces objets sont également issus de réutilisation (fourchettes, aiguilles, planches à découper, …). St-Aubin récupère tout ce qui se trouve autour de lui, à portée de main.

St-Aubin aime jouer avec les objets simples, les sortir de leur utilisation quotidienne et tenter de les contrôler avec le numérique. Pourtant, ces objets se laissent difficilement dompter : les accidents sont récurrents dans ses oeuvres. On n’est jamais à l’abris d’un oeuf cassé ! Mais c’est cela aussi qui fait le charme des oeuvres : quand l’oeuf passe automatiquement d’une cuillère à l’autre, on ne sait s’il va y rester.

Samuel St-Aubin - Oeuf 1
Samuel St-Aubin, Oeuf
Samuel St-Aubin - Oeuf 2
Samuel St-Aubin, Oeuf © Samuel St-Aubain

En plus, St-Aubin apprécie les objets du quotidien qui n’ont pas une forme parfaite, comme les oeufs, ou les petits pois. Ainsi, dans l’oeuvre intitulée Parcours défini, le spectateur doit placer des petits pois sur une assiette en mouvement. L’objectif est de trouver le petit pois ayant la forme la plus parfaite. En effet, les petits pois imparfaits finissent toujours par sortir de l’assiette …

Samuel St-Aubin - Parcours défini
Samuel St-Aubin, Parcours défini © Samuel St-Aubain

Employer des objets du quotidien fait qu’on obtient un résultat à chaque fois différent, en fonction de la forme, du poids ou de la taille de ceux-ci ! Les réglages et les calibrages des oeuvres prennent donc énormément de temps. Pour certaines oeuvres, il faut faire de longs calculs et une série de tests en fonction du poids et des dimensions des objets. Par exemple, pour l’oeuvre Cordes, l’artiste a calculé les limites du matériel pour déterminer à quelle vitesse les deux cordes pouvaient tourner sans se toucher. Ainsi, les deux cordes flirtent de plus en plus vite, sans jamais s’enlacer.

Samuel St-Aubin - Cordes
Samuel St-Aubin, Cordes

Samuel St-Aubin crée de nombreux petits projets, très inspirants et d’une certaine poésie. Vous ne regarderez plus jamais les objets de votre cuisine comme avant !

Si vous souhaitez voir les oeuvres en mouvement, et si vous désirez en savoir plus sur le travail de Samuel St-Aubin, je vous renvoie à son site : http://www.samuelstaubin.com

Laisser un commentaire