Mes déambulations en librairie

Déambulations en librairie - 3

J’aime la richesse de ces moments hors du temps. La vie nous offre parfois l’occasion de se retirer quelques instants de la frénésie du monde, de nous mettre à l’abris dans un petit cocon, d’oublier pour un temps les petits problèmes du quotidien. C’est en tout cas cette sensation que j’ai à chaque fois que je pousse la porte de cette librairie, située à l’écart de la grand rue commerçante bruyante et stressante. Je pénètre alors comme dans un autre monde, où j’ai tout à découvrir …

Cet endroit me plait car il se distingue des grandes enseignes commerciales de libraires. De l’extérieur, rien ne laisse deviner l’ampleur de l’espace et le dédale de pièces qui vont s’offrir à nous. L’entièreté de la boutique ne se laisse pas appréhender d’un seul regard : il faut monter les étroits escaliers, passer d’une pièce à l’autre, d’un étage à l’autre, se frayer un passage entre les hauts rayons pour découvrir tous les recoins de la librairie et peut-être trouver l’ouvrage qui nous appelle, que nous cherchons inconsciemment.

Partager ce moment avec mon amoureux est un véritable plaisir. Nous ne cherchons rien de particulier, n’avons pas d’ouvrage  précis à dénicher mais désirons juste nous perdre parmi la multitude de livres qui remplissent les étagères. Une fois rentrés, nous nous séparons et partons chacun de notre côté. Je reste dans une petite salle du rez-de-chaussée tandis que lui monte à l’étage. Mais je sais qu’il est là et que, comme moi, ses mains caressent les couvertures, tournent les pages, et que ses yeux cherchent le titre qui piquera sa curiosité.

Déambulations en librairie - 1

De mon côté, une certaine excitation s’empare de moi, j’ai envie de tout voir, de tout lire, de ne surtout pas laisser passer l’ouvrage qui pourrait me plaire et me conquérir. Et mes yeux s’agitent avec frénésie, mes mains ouvrent les livres, feuillettent les pages, replacent les ouvrages sur les étagères en prenant bien soin de les remettre à leur juste place. Je note un titre, un auteur dans le petit carnet qui ne me quitte jamais. Au fil de mes déambulations, je passe de la section nouveaux romans à celle de développement personnel, en passant par les catégories cuisine et créativité. Je monte ensuite à l’étage pour pénétrer dans ma section favorite : celle des Beaux-Arts. Je sais que c’est là que je passerai le plus de temps, j’ai gardé le meilleur pour la fin ! Les armoires regorgent de catalogues d’expositions, de numéros spéciaux de revues, d’ouvrages généraux ou spécialisés. Les étagères sont hautes, je me mets sur la pointe des pieds et attrape du bout des doigts ce livre qui me fait de l’oeil, là-haut. Parfois, je m’assieds à même le sol pour consulter plus confortablement les ouvrages souvent lourds et encombrants.

Je sais que mon chéri est juste à côté. J’ai envie de partager mes découvertes avec lui. Au fil de mes lectures, je le rejoints, lui montre un ouvrage, lui lit un passage, lui montre une illustration, puis je retourne farfouiller à nouveau dans les livres d’art. Lui fait de même, et nous réalisons ainsi un bon nombre d’aller-retours entre les différentes pièces de l’étage de la librairie pour se retrouver et découvrir ce que l’autre a déniché. Je déguste avec délectation ces moments de complicité, ces baisers volés entre les rayons, ces moments d’excitations à chaque fois que je trouve une petite perle, une petite pépite de culture et de belles illustrations.

Nous finissons par quitter la librairie, main dans la main, le sourire aux lèvres, ne sachant plus quelle heure il est, combien de temps nous nous sommes perdus dans nos lectures. On retrouve alors le monde et la vie de la rue commerçante, épanouis et heureux d’avoir passé ce moment à deux et d’avoir découvert autant de beaux ouvrages et de riches lectures.

Déambulations en librairie - 2

Déambulations en librairie - 4   Déambulations en librairie - 5 Déambulations en librairie - 6

Vous aussi, vous adorez vous perdre dans les rayons des belles librairies ?

Remarque : les photos ne sont pas celles de la libraire dont je parle mais celles de la sublime librairie de Trinity College, à Dublin.

Librairie Scientia, depuis plus de 40 ans à Mons !

2 réponses

Laisser un commentaire