Marathon culturel à Paris

La semaine passée, j’ai fait une petite escapade à Paris dans le cadre d’un cours de muséologie. Nous avons donc visité des musées, des musées et encore des musées ! Un vrai marathon ! Evidemment, c’est ma passion, j’aime découvrir de nouveaux lieux, voir régulièrement des expositions et en apprendre toujours plus sur le monde foisonnement de la création artistique, qu’elle soit ancienne ou contemporaine. Et inutile de dire que Paris possède une offre culturelle extrêmement attirante ! Dans mon agenda d’octobre j’avais d’ailleurs fait une petite liste des expositions qui me tentaient. Mais c’était sans compter le programme très chargé que nous avaient concoctés mes professeurs : en trois jours, nous avons visité 8 musées et expositions, plus quelques galeries… Vous imaginez le rythme effréné des journées ! Ce ne fut pas de tout repos !

Mais ce voyage de courte durée, vous vous en doutez, a été très enrichissant. J’ai visité certaines institutions que je connaissais déjà, d’autres dont je n’avais jamais entendu parler et ce séjour m’a aussi permis de découvrir certains musées dans lesquels je n’aurais pas été naturellement. Je vous propose donc un petit tour d’horizon des lieux que j’ai visité en vous présentant rapidement les collections et les expositions temporaires à voir. C’est parti, suivez le guide :

Premier jour

Musée d'Orsay - 1

J’avais déjà visité le Musée d’Orsay deux fois mais c’est toujours un plaisir de retourner dans cette ancienne gare, notamment pour l’architecture qui, je trouve, est superbe et pour la vue sur Montmartre que l’on peut contempler à travers l’horloge, en montant au dernier étage. Le Musée d’Orsay renferme la plus grande collection d’oeuvres impressionnistes au monde, ce qui en fait un des musées les plus visités de Paris. Les collections du musée couvrent les productions artistiques occidentales de 1848 à 1914. Vous pourrez donc y voir des oeuvres appartenant au néoclassicisme, au romantisme, au réalisme, à l’impressionniste et au symbolisme, pour ne reprendre que les courants principaux. Un musée donc dans lequel on peut venir et revenir et toujours découvrir des salles que l’on n’avait pas visitées, tant ses collections sont vastes.

DSCF6395

Musée d'Orsay - 3

Musée d'Orsay - 3

Musée d'Orsay - 4



Musée du Quai Branly - 1

Ce musée a été inauguré en 2006 et regroupe les collections de l’ancien Musée de l’homme et du Musée des arts coloniaux, c’est-à-dire les collections d’arts archaïques non européens. Ce n’est pas tant les collections qui m’attiraient de prime abord, mais plutôt la scénographie, car j’avais entendu que c’était un point fort du lieu. En effet, la scénographie est très imposante dans ce musée. Les dispositifs de présentation et d’accrochage des oeuvres sont assez impressionnants et créent des atmosphères assez particulières, assez sombres. J’ai été également surprise par la beauté des pièces présentées alors que ce type d’art ne m’attirait pas forcément. Par contre, le parcours a été pensé pour que les passages entre les différentes sections du musée s’effectuent en douceur, si bien que l’on passe parfois d’une civilisation à l’autre sans s’en rendre compte, ce qui peut mener à une certaine confusion.

Musée du Quai Branly - 5

Musée du Quai Branly -3

Musée du Quai Branly -2

Musée du Quai Branly - 4



Cité de l'architecture et du patrimoine - 1

Passionné(s) d’architecture, ce musée est pour vous ! La Cité de l’architecture et du patrimoine, située dans un aile du Palais de Chaillot, propose un panorama de l’architecture française du Moyen Age à nos jours à travers des moulages et des maquettes. La galerie des moulages en plâtre est assez impressionnante puisque tous les éléments d’architecture sont présentés à échelle 1/1. On passe ainsi sous différents portails d’églises, devant des tombeaux de personnalités françaises et on peut observer les décors somptueux de cathédrales et d’hôtels particuliers. Tous les chefs-d’oeuvre du patrimoine architectural français sont ainsi rassemblés dans un seul lieu ! J’ai pour ma part moins apprécié la galerie d’architecture moderne, peu structurée et très encombrée. Par contre, j’ai été surprise par la qualité des outils pédagogiques mis à disposition dans les galeries : dispositifs manipulables autant par les enfants que par les adultes, ateliers du mouleur et du verrier, livrets-jeux,… autant d’éléments qui rendent l’architecture ludique et agréable à appréhender.

Cité de l'architecture et du patrimoine - 2

Cité de l'architecture et du patrimoine - 3

Cité de l'architecture et du patrimoine - 4

Cité de l'architecture et du patrimoine - 5



Palais de Tokyo - 1

Cet espace a été inauguré récemment, en 2008, pour proposer des expositions à partir des collections d’art contemporain de la ville de Paris. C’est une institution muséale qui se vaut autre, différente, notamment par l’architecture. En effet, les murs et les colonnes ont été laissés bruts et les systèmes techniques sont apparents. Le Palais de Tokyo propose souvent plusieurs expositions qui fonctionnent par petits modules. Il constitue aujourd’hui l’un des lieux forts pour la rencontre avec la création artistique actuelle.

Expositions en cours :

  • Ugo Rondinone :  I ♥ love John Giorno 
  • Ragnar Kjartasson : Seul celui qui connaît le désir
  • Mélanie Matranga : fanfu

Palais de Tokyo - 2

Palais de Tokyo - 3

Palais de Tokyo - 4

Palais de Tokyo - 5

Palais de Tokyo - 6

Deuxième jour

Musée Gustave Moreau - 1

Je ne suis habituellement pas très friande des maisons-musées, ces lieux qui semblent figés pour reconstituer le plus fidèlement possible l’espace de vie et/ou de travail d’une personnalité. Mais le Musée Gustave Moreau a été un véritable coup de coeur. Il est indispensable de savoir, en visitant ce musée, qu’il a été conçu par le peintre lui-même. En effet, ce maître du courant symboliste avait le désir de créer un lieu pour rassembler et exposer ses oeuvres. Il a donc réaménagé sa maison familiale pour créer de grands ateliers aux étages supérieurs où toutes ses peintures sont exposées du sol au plafond. Le premier étage garde lui le souvenir des lieux dans lesquels il a habité avec ses parents. Le génie de Moreau réside donc non seulement dans son oeuvre peinte, qui est d’une qualité et d’une diversité impressionnante, mais également dans le fait d’avoir créé son propre musée monographique. Il avait même conçu le mobilier avec des systèmes de panneaux sur charnières pour renfermer ses esquisses et croquis.

Musée Gustave Moreau - 5

Musée Gustave Moreau - 3

Musée Gustave Moreau - 6

Musée Gustave Moreau - 2

Musée Gustave Moreau - 4



Musée de la chasse et de la nature - 1

Je vous avoue que l’idée de visiter un musée rempli d’animaux empaillés et d’armes de chasse ne me réjouissait guère. Pourtant, c’est avec surprise que j’ai découvert comment ce musée, axé sur une thématique très particulière, avait réussit à évoluer tout en assumant son passé. Ce musée privé renferme les collections de François et Jacqueline Sommer, un couple passionné de chasse qui a amassé tout au long de sa vie de nombreux objets rattachés au domaine de la chasse. Parallèlement à la présentation de ces collections, le musée s’ouvre depuis quelques années à des oeuvres contemporaines en posant des questions relatives à notre rapport à l’animal et à l’écologie. Ainsi, le musée s’ouvre à un public plus large et s’ancre dans des questionnements contemporains sans évacuer le passé du musée. Au fil des salles, on découvre donc des oeuvres d’art contemporain, placées parmi les objets des collections permanentes. La visite devient presque ludique, puisque l’on cherche sans cesse la pièce contemporaine, qui se fond parfois parfaitement dans le décor et dans son environnement. Lors de ma visite, l’exposition temporaire était consacrée au peintre américain Walton Ford.

Musée de la chasse et de la nature - 2

Musée de la chasse et de la nature - 3

Musée de la chasse et de la nature - 4

Musée de la chasse et de la nature - 5

Musée de la chasse et de la nature - 6



Centre Georges Pompidou - 1

Centre Georges Pompidou - 2

Centre Georges Pompidou - 4

Centre Georges Pompidou - 3

Centre Georges Pompidou - 5

Ce musée porte le nom du président français Georges Pompidou car c’est lui qui était à l’initiative du projet. Georges Pompidou voulait montrer l’art de son époque, l’art qui était en train de se faire. Il lance donc l’ambitieux projet du Centre et le bâtiment est inauguré en 1937. Aujourd’hui, le Centre Pompidou est un signal architectural fort, avec les gaines techniques reportées à l’extérieur du bâtiment. On utilise le terme « centre » car ce lieu centralise de nombreuses fonctions : le musée national d’art moderne et le centre de création d’art industriel (architecture et design), une bibliothèque, un espace pour le spectacle vivant et des salles de cinéma. Le Centre Georges Pompidou est donc une référence mondiale pour l’art des XXe et XXIe siècles. L’accrochage des oeuvres a été renouvelé récemment, une bonne opportunité pour retourner visiter cet immense musée.

Troisième jour

Splendeurs et misères. Images de la prostitution (1850 – 1910) :

catalogue-d-exposition-splendeurs-et-miseres-images-de-la-prostitution-1850-1910La seule exposition que j’ai eu le temps de visiter, en dehors de celles imposées par mon cours, est l’exposition sur la prostitution au Musée d’Orsay.

L’exposition nous plonge dans la seconde moitié du XIXe siècle et nous emmène dans l’univers des maisons closes, des brasseries à femmes, des concerts et des cabarets à la rencontre des ces femmes, ces cocottes, ces courtisanes, ces filles de joie, danseuses, buveuses et aguicheuses qui ont fasciné peintres, poètes et écrivains.

J’ai aimé la diversité des thématiques abordées qui explorent autant le côté splendide du sujet que les misères cachées de ce monde de la nuit.

 

Pour clôturer ce petit séjour parisien, rien de mieux qu’une petite promenade sur les sommets de Montmartre pour profiter (enfin) pleinement de l’ambiance de la ville. Ou plutôt pour s’écarter un temps de la circulation et du bruit pour flâner un peu dans les ruelles du quartier. Je vous laisse avec les quelques photos que j’ai prises entre deux musées et durant cette promenade à Montmartre.

DSCF6433

DSCF6434

DSCF6435

DSCF6541

DSCF6669

DSCF6686

DSCF6687

DSCF6689

DSCF6723

DSCF6724

DSCF6727

DSCF6729

DSCF6730

DSCF6744

DSCF6745

DSCF6751

DSCF6754

Laisser un commentaire