Le Noël des Cathédrales

Le Noël des Cathédrales - 11

La fin janvier arrive doucement, et les fêtes de fin d’année semblent déjà bien loin. Je vous propose avec cet article de vous replonger pour un temps dans l’ambiance de Noël avec un spectacle féérique que j’ai vu début janvier à Mons : le Noël des cathédrales. Un très beau spectacle, qui allie splendeur de la mise en scène et magie d’un conte ancestral, le tout dans un lieu architectural fascinant.

Ce spectacle a été conçu par l’Asbl Nocturnales dont la mission principale est de revaloriser le patrimoine architecturale grâce à la création de spectacles. Mise en scène féérique et émotions s’allient ainsi pour faire des découvrir ou redécouvrir des édifices autrement. Chaque spectacle est conçu pour le lieu dans lequel il prend place de manière à faire revivre l’architecture du passé.

Le Noël des cathédrales est un spectacle itinérant, qui a été joué dans trois lieux : la cathédrale Saint-Paul à Liège, la cathédrale Saint-Aubain à Namur puis la collégiale Sainte-Waudru à Mons, trois édifices emblématiques de l’architecture wallonne. C’est dans cette dernière église que j’ai assisté à la représentation. Luc Petit et Michel Teheux, les créateurs du spectacle, ont imaginé une relecture de l’histoire des rois mages. Cette légende, connue de tous, est ici racontée autrement, presque sans référence religieuse. Le périple des rois mages, cette très vieille histoire, est ainsi réactualisée pour en faire un récit d’aujourd’hui, emprunt de poésie et même d’un peu d’humour.

Le Noël des Cathédrales - 6

Le Noël des Cathédrales - 4

Le Noël des Cathédrales - 3

Le Noël des Cathédrales - 2   Le Noël des Cathédrales - 1

Le Noël des Cathédrales - 10

Au fil de la narration, les colonnes et voûtes de la cathédrale s’illuminent et se colorent. Le nuage suspendu dans le choeur de l’église accueille une projection impressionnante, illustrant les différents moments de l’histoire. Les danseurs investissent la nef et virevoltent au rythme de la musique. Puis, arrivent les trois rois mages, acteurs principaux du spectacle, dans des costumes somptueux. Les rois mages poursuivent l’étoile du berger, qui les mènera vers leur but ultime : Bethléem ! L’étoile, cette petite lumière vacillante, saute de main en main, d’un bout à l’autre de l’église, disparaissant parfois aux yeux des mages. Enfin arrive le clou du spectacle : un chameau articulé de 5 mètres de haut, qui emmènera les rois mages jusqu’à leur destination finale.

Le Noël des Cathédrales - 7

Le Noël des Cathédrales - 9

Le Noël des Cathédrales - 13   Le Noël des Cathédrales - 14

Le Noël des Cathédrales - 8

Toute la mise en scène est impressionnante ! La diversité des disciplines rend le spectacle très vivant et complet. Melchior, Gaspard et Balthazar, se distinguent non seulement par leur taille (Melchior mesure 2m20 de haut, sans échasses !), mais aussi par leur personnalité, Balthazar étant le plus humoristique des trois. Les personnages sont ainsi attachants, et les costumes et décors sont très beaux. Mais le chameau, cette gigantesque marionnette, constitue à elle seule la plus grande curiosité du spectacle. Mesurant 5 mètres de haut et pesant pas moins de 2 tonnes, elle doit être manipulée par 10 hommes. Le fait que cette marionnette soit entièrement mécanique et qu’une partie du système soit visible mais également audible, m’a fortement touchée et impressionnée. Cette marionnette paraît en plus extrêmement vivante ! Elle cligne des yeux, bouge sa tête de manière très fluide et réelle, grâce au cavalier qui la manipule. Une réelle prouesse technique à une époque où beaucoup de choses sont dirigées par les nouvelles technologies.

Le Noël des Cathédrales - 5

Le Noël des Cathédrales - 12

Le Noël des cathédrales nous offre donc un moment hors du temps, où petits et grands sont tous enfants, des étoiles plein les yeux et l’esprit emplit de féérie…


Pour en savoir plus sur l’Asbl et les spectacles des Nocturnales : http://www.nocturnales.be

Laisser un commentaire