Dépaysement à Ténérife #2

Voici aujourd’hui la deuxième et dernière partie de mon voyage à Ténérife. Je vous parlais dans la première partie de ma difficulté à accepter de laisser l’organisation du périple à quelqu’un d’autre et d’accepter de ne pas tout contrôler. Partir en voyage en groupe suppose aussi de devoir faire des concessions au niveau des activités et de ne pas faire forcément ce qu’on aurait fait si on partait seul ou en couple.

Loro Parque

J’ai été confrontée à cela à Ténérife puisque pour une journée, les garçons, qui avaient organisé le voyage et les activités, avaient prévu d’aller au Loro Parque, un parc zoologique. Ce n’est clairement pas vers ce type d’activité que je me tourne habituellement quand je pars en vacances. Déjà, les zoo ne m’attirent pas du tout. Sans rentrer dans les détails, ce sont des endroits qui me mettent mal à l’aise et je préfère clairement aller voir les animaux dans leur environnement naturel si j’en ai la possibilité. J’étais donc assez réticente à l’idée de passer une journée entière dans le parc alors qu’il y avait tant de choses à voir sur l’île. Mais j’ai gardé mes remarques pour moi, et j’ai accompagné les autres avec bonne humeur.

Loro Parque se trouve à Puerto de la Cruz, dans le nord de l’île. Il y a une autoroute qui fait pratiquement tout le tour de Ténérife ce qui permet d’aller assez rapidement d’un point à un autre. On a mis environ 1h30 en partant d’El Medano. Ce qui est frappant lorsque l’on monte dans le nord de l’île, c’est le changement dans le paysage. Le sud est plutôt sec et aride et nous livre des paysages désertiques. Dans le nord, par contre, il fait plus humide et frais, ce qui est propice au développement d’une végétation plus luxuriante et parfois exubérante. C’est assez dingue de voir des changements aussi flagrants sur quelques dizaines de kilomètres seulement !

Pour en revenir au parc zoologique, il est réputé comme étant l’un des plus beaux d’Europe (selon TripAdvisor). Sa réputation lui vient essentiellement de la présence d’orques et de dauphins. Plusieurs spectacles animaliers se déroulent durant la journée. Nous sommes allés voir celui des orques. Il s’agit d’un véritable show, à grands coups de sauts, de musique, d’applaudissements et d’éclaboussures ! C’est très impressionnant je le reconnais même si je ne cautionne pas ce genre de spectacle animalier. Après le show, nous avons fait le tour du zoo qui est assez grand. On y passe facilement une journée entière. Pour tenter d’oublier les cages et les grillages, je me suis concentrée sur la photo et je me suis laissée prendre au jeu d’essayer de capturer les couleurs, les attitudes et les plumages de tous ces animaux fascinants. Vous verrez que j’ai particulièrement apprécié les flamands roses : j’ai passé presque 1h à les photographier.

DSCF7519   DSCF7516

DSCF7476   DSCF7475

DSCF7466

DSCF7505   DSCF7490

DSCF7488   DSCF7487

DSCF7538

DSCF7576   DSCF7572

DSCF7570

DSCF7556   DSCF7571

DSCF7573   DSCF7554

Au sommet du Teide

L’avant-dernier jour de notre voyage, nous avons entamé un parcours en voiture dans le parc national du Teide, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Le but de notre excursion : le sommet du volcan, le Teide. C’est le point le plus haut d’Espagne, culminant à 3 718 mètres.

Comme c’est moi qui étais au volant, je craignais un peu les petites routes sinueuses et pentues durant l’ascension. Mais j’ai été agréablement surprise de voir la facilité avec laquelle on atteint le parc : les routes sont très bien entretenues, on sait se croiser sans problème et les virages sont larges. Ca casserait presque le mérite du parcours haha !

DSCF7698

Dans la première partie de l’ascension, la végétation est très présente. Le pin des Canaries forme d’immenses forêts au pied du volcan, offrant des écrins de verdure agréables. Plus on monte en altitude, plus la végétation se fait rare. La roche prend le dessus et se découpe en formes de plus en plus étonnantes. Puis, après un virage, c’est la surprise. Le spectacle est grandiose : on se trouve dans une grande plaine désertique au centre de laquelle trône le pic du volcan. Le sol est couvert de lave, offrant des teintes rouges et noires. Pour les connaisseurs, ces couleurs permettent d’identifier les différentes coulées de lave et de les rattacher aux différentes éruptions du Teide, dont la dernière date de 1909. En se solidifiant, la lave a formé des reliefs accidentés sur lesquels il serait presque impossible de marcher. On continue notre périple en voiture, traversant cette étendue impressionnante. Le trajet prend des accents de voyage à travers les déserts californiens. La route est parfaitement rectiligne et le paysage s’étend à perte de vue de chaque côté, avec le volcan en arrière-plan.

On arrive alors à un parking où l’on laisse la voiture. Là, le téléphérique nous emporte au sommet de la montagne, à 3555 mètres d’altitude. Les quelques mètres qui nous séparent du cratère peuvent être faits à pieds. Pour cela, on a réservé nos places car l’accès à cette partie du volcan est limitée : c’est une zone protégée. Malheureusement, on est encore trop tôt dans la saison et la glace recouvre une partie du chemin : l’accès est interdit et nous devons nous « contenter » de la première terrasse. Mais le voyage vaut le détour : la vue est imprenable sur toute l’île ! Les dessins créés par la lave en contre-bas sont magnifiques et les couleurs ressortent parfaitement. Un chemin a été aménagé dans la neige et les amoncellements de lave pour nous permettre de faire une petite promenade sur le volcan. Je resterais bien là pendant des heures ! Mais il faut déjà redescendre, le dernier téléphérique démarre à 17h. J’emporte avec moi de superbes images plein la tête mais aussi sur la carte mémoire de mon appareil photo.

DSCF7706   DSCF7721

DSCF7717

DSCF7726

DSCF7742

DSCF7737   DSCF7740

DSCF7775

DSCF7763

DSCF7785   DSCF7762

DSCF7784

DSCF7786

Infos pratiques pour le Loro Parque :

http://www.loroparque.com

L’entrée pour un adulte revient à 34€. Nous avons un prix un Twin ticket à 58€ qui combine une entrée au Loro Parque et une entrée au Siam Park, le parc aquatique le plus grand d’Europe.

Infos pratiques pour la visite du Teide :

Prévoir de bonnes chaussures pour le sommet (même si les chemins sont aisément praticables).

Téléphérique : 27€/pers. Le téléphérique est ouvert de 9 h 00 à 16 h 00. La dernière montée se fait à 16 h 00 et la dernière descente, à 16 h 50.

Pour réserver l’accès au sommet du Teide : https://www.reservasparquesnacionales.es Le temps d’accès à la zone protégée à limité à une heure.

2 réponses

Laisser un commentaire