Aiguiser son regard grâce à la photographie

Ce que j’apprécie tout particulièrement dans la photographie, c’est la construction de l’image. Cerner le sujet, tourner autour, choisir le bon angle, le cadrage le mieux adapté et composer avec son environnement. Car prendre une bonne photographie, c’est un peu comme créer un beau tableau. Or, des tableaux, j’en ai analysé des tas durant mes études d’histoire de l’art. Et j’adorais ça : comprendre comment les différents éléments s’agencent entre eux, cerner les différents plans, identifier les lignes directrices ou les formes géométriques qui régissent la composition.

C’est bizarre mais ce n’est que récemment que j’ai fait ce lien entre ces deux passions, l’histoire de l’art et la photo. Alors certes j’avais bien conscience que la photographie est un art et que ces deux domaines ont certaines affinités, mais je n’avais pas réalisé à quel point toutes les analyses d’oeuvres d’art que j’ai faites pouvaient être bénéfiques dans ma pratique de la photographie. Auparavant, j’appliquais sans doute les mécanismes que je m’étais appropriés dans le domaine de l’histoire de l’art de manière inconsciente.

En tout cas, maintenant que j’ai identifié cette relation étroite entre ces deux pratiques, je me rend compte que je conçois avec plus de profondeur mes photos. Je réfléchis davantage à la composition : ce qui se trouve à l’avant-plan, ce qui constitue l’arrière-plan, comment je place le sujet principal par rapport au centre de l’image, je fais attention aux dominantes de couleurs …

J’ai aussi compris, en prenant un peu de recul, que l’histoire de l’art et la pratique de la photographie m’avaient appris à aiguiser mon regard. Il n’est pas rare que lorsque je montre des photos à mes proches, qui étaient présents lors des prises de vue, en vacances par exemple, ils me disent « Ah tiens, je n’avais pas vu ça » ou « je n’avais pas fait attention à cela ». Car l’oeil du photographe voit davantage de choses avec l’expérience, ou du moins il les voit autrement. Et c’est vrai que lorsque j’ai mon appareil photo autour du cou, je suis à la recherche de jolis détails, de belles lignes, de couleurs agréables.

Je pense sincèrement que l’expérience de la photographie peut nous aider à prendre conscience de la beauté de choses toutes simples qui se trouvent autour de nous, sublimées parfois par une certaine lumière ou un angle de vue précis. Car notre regard se forge au fil des prises de vue, il s’affute au fur et à mesure que l’on appuie sur le déclencheur. Et petit à petit, on peut poser ce regard sur le monde de façon quotidienne, même lorsqu’on n’a pas d’objectif pour l’immortaliser. Notre mémoire peut aussi très bien capturer ces images, à partir du moment où l’on s’ouvre à elles. Vous verrez, avec un peu de pratique et de pleine conscience, vous verrez naître autour de vous beaucoup de belles compositions, de fins détails et de lignes harmonieuses…

Aiguiser son regard grâce à la photographie - 2

Aiguiser son regard grâce à la photographie - 6

Aiguiser son regard grâce à la photographie - 4

Aiguiser son regard grâce à la photographie - 3

Aiguiser son regard grâce à la photographie - 5

Aiguiser son regard grâce à la photographie - 8

Aiguiser son regard grâce à la photographie - 9

Aiguiser son regard grâce à la photographie - 7

Aiguiser son regard grâce à la photographie - 10

2 réponses

  1. Très bel article, je ressens à 200% ce que tu écris ! Certaines personnes me disent : « tu prends des belles photos car tu as vu des beaux endroits et des belles choses » alors que d’autres me disent plutôt que mes photos rendent des choses insignifiantes plus belles et je préfère cette 2eme remarque car comme toi, je suis persuadée que la beauté peut être partout.

Laisser un commentaire