Agenda culturel – Octobre 2015

Le mois d’octobre nous offre beaucoup de nouveautés au niveau des expositions, dont certaines d’entre elles s’avèrent être des incontournables de la scène culturelle. Voici donc une sélection, un peu tardive je m’en excuse, des expositions qui débutent en ce mois d’automne.

« Tensions sereines » au Centre d’art contemporain du Luxembourg belge de Montauban-Buzenol. Du 4 octobre au 1er novembre.

Le CACLB nous présente durant tout le mois d’octobre les oeuvres de trois artistes travaillant au Luxembourg. Ces artistes ont en commun leur approche innovante de techniques traditionnelles. Ainsi, Kevin B. propose des peintures et des collages dont l’expression est axée sur la couleur, posée sur le papier de manière spontanée pour nous transmettre sa vision du monde. Paule Lemmer expose des oeuvres peintes où les traits et axes puissants et colorés, parfois fluos, révèlent la formation de graphiste de l’artiste. Enfin, les sculptures et céramiques de Doris Becker offrent une référence directe à la nature et au formes minérales.

Tensions sereines

« Europalia Turkey », au BOZAR de Bruxelles. Du 6 octobre au 31 janvier 2016.

La 25e édition d’Europalia se tourne vers la Turquie. Les deux grandes expositions d’ouverture de ce festival sont « Anatolia », du 7 octobre au 17 janvier 2016, et « Imagine Istanbul », du 15 octobre au 25 janvier 2016. « Anatolia » présente l’histoire, les cultes et les rites de l’Anatolie, cette région qui fut un important berceau de cultures. « Imagine Istanbul » propose un parcours à travers des oeuvres photographiques, musicales, littéraires et cinématographiques pour mettre en évidence les nombreuses influences de cette ville et son universalité.

Europalia

The Bottom Line

« The Bottom Line », au SMAK de Gand. Du 10 octobre au 31 janvier 2016.

Le musée d’art contemporain de Gand propose une exposition de dessin d’importance internationale ! En effet, une cinquantaine d’artistes, originaires du monde entier seront représentés pour dresser un panorama d’envergure de ce qu’est le dessin actuel. Les formes du dessin contemporain sont multiples : figuratif ou abstrait, polychrome ou monochrome, simple ligne ou réseau complexe de traits, pouvant parfois aller jusqu’à la performance. Certains artistes travailleront d’ailleurs au musée, in situ.

+ Sol LeWitt « Collection ». Jusqu’au 14 février 2016.

Si vous vous rendez à Gand et au SMAK, ne manquez pas l’exposition Sol Lewitt « Collection ». Pour avoir vu l’exposition de l’artiste au Centre-Pompidou Metz en 2013, je peux vous garantir que c’est assez impressionnant ! Sol LeWitt est un artiste conceptuel célèbre pour ses Wall Drawings, qui sont des dessins muraux monumentaux, exécutés par des collaborateurs en suivant les instructions de l’artiste. Ces dessins sont souvent constitués d’une répétition de lignes, de formes ou de symboles.

Mons 2015

« Les mondes inversés » au PBS22 de Charleroi. Jusqu’au 31 janvier 2016.

Les mondes inversésCette exposition marque l’ouverture du BPS22 à Charleroi en tant que musée d’art de la province du Hainaut. Les travaux d’extension du musée, menés depuis février 2014, ont aboutit à la création d’un nouvel espace d’exposition de type « white cube », contrastant avec la Grande Halle préexistante dont l’architecture de verre et de fer rappelle la fonction industrielle originelle du bâtiment. « Les mondes inversés » rassemble une quarantaine d’oeuvres contemporaines autour du thème du renversement de l’ordre dominant. Les propositions artistiques s’ancrent ainsi dans une philosophie sociétale, en proposant des alternatives au monde actuel, et cela en puisant dans le terrain des coutumes et du folklore local.

« Verlaine. Cellule 252. » au BAM de Mons. Du 17 octobre au 24 janvier 2016.

Verlaine Cellule 252Cette exposition promet de nous immerger complètement dans le séjour du célèbre poète en Belgique et à Mons grâce à de nombreux documents, textes et objets, peu connus voire jamais présentés au public. On suivra donc Verlaine depuis sa dispute avec Paul Rimbaud durant laquelle Verlaine tira sur Rimbaud, jusqu’à son séjour en prison en passant par le procès judiciaire. Lors de son emprisonnement à Mons, Verlaine écrit des poèmes, peut-être ses plus beaux ? Rendez-vous au BAM pour en juger par vous-mêmes…

« Parade sauvage. » au BAM de Mons, du 17 octobre au 24 janvier 2016.

Parade sauvageUne seconde exposition phare de la programmation de Mons 2015 s’ouvre ce mois-ci, au BAM également. En hommage à Arthur Rimbaud, on nous plonge dans le monde des sixties et au coeur du mouvement contre-culturel qui l’accompagne. En effet, à cette époque, de nombreux artistes présentent une certaine résistance face au conformisme bourgeois des années 60. Quatre axes différents permettent d’aborder cette production artistique : l’écologisme, l’anarchisme, le travestisme et le ritualisme. Des oeuvres de grands artistes seront exposées, notamment de Giuseppe Penone, Andy Warhol, Nan Goldin et Arnulf Rainer.

« L’homme, le dragon et la mort » au MAC’s du Grand-Hornu. Du 18 octobre au 17 janvier 2016.

L'homme, le dragon et la mortLégendes, mythes et histoires populaires ont façonné notre histoire et nous fascinent toujours. Mais de quelle manière cette tradition est-elle appréhendée aujourd’hui ? C’est ce que propose de comprendre l’exposition qui s’ouvrira prochainement au MAC’s, exposition centrée sur l’image de Saint-Georges, personnage central du folklore montois. Oeuvres du Moyen Age, de la Renaissance et oeuvres contemporaines s’allieront pour tenter de présenter la manière dont ce mythe fait sens actuellement, et comment l’imaginaire véhiculé par cette histoire est récupéré par l’art contemporain.

Masson & Charlier, Des choses à faire

+ Chevalier Masson. « Des choses à faire » au CID du Grand-Hornu, du 4 octobre au 10 janvier 2016.

Le déplacement au Grand-Hornu peut être aussi l’occasion de découvrir le travail des designers textiles Anne Masson et Eric Chevalier. Leur approche est plutôt expérimentale, ils testent différentes techniques et matières de manière spontanée, sans résultat défini et arrêté. Ils travaillent également avec des architectes, des chorégraphes et des designers pour proposer de multiples applications du textiles, dans des contextes très variés.

« Ailleurs en folie. Tokyo » à la Maison Folie de Mons. Du 15 octobre au 25 octobre.

Ailleurs en folie TokyoLa 8e édition de l’Ailleurs en Folie met le cap sur Tokyo. La programmation du festival pluridisciplinaire mettra notamment en lumière les contrastes de la ville japonaise qui oscille entre tradition, retenue orientale et modernité, voire extravagance influencée par l’Occident. Les cultures nipponnes seront donc présentes à Mons pendant 10 jours : manga, mode du Harajuku, cérémonie du thé, robots, tradition du Furoshiki (emballages de tissu), … Des expositions sont également accessibles en continu, notamment « Le Japon des femmes photographes ». La cérémonie d’ouverture, jeudi 15 promet d’être grandiose, avec cuisine japonaise, peintures réalisées en direct et performances du duo Hifana.

« Samuel St-Aubin. De choses et d’autres. » Du 15 au 24 octobre (de 13h à 18h), à Arts au carré à Mons.

Samuel St-Aubain - De choses et d'autresCette exposition ne fait pas partie de la programmation 2015 mais de celle du festival des arts numériques, qui a lieu à Mons du 9 au 30 octobre. C’est l’occasion pour moi de vous présenter une exposition à laquelle j’ai participé activement puisque la scénographie a été conçue et réalisée par le MASDEX (master en design d’exposition de l’Ecole supérieure des arts de Mons). Samuel St-Aubin est un artiste québécois dont les oeuvres numériques mettent en scène des objets du quotidien pour les aborder d’une nouvelle manière : esthétique, ludique et poétique. Un article devrait suivre pour vous présenter l’exposition et le travail de St-Aubain plus en détail.

PARIS

La semaine prochaine, je pars trois jours à Paris dans le cadre de mes études. Les journées seront remplies par des visites imposées de musées (Musée d’Orsay, Musée Gustave Moreau, Musée du Quai Branly et Centre Georges Pompidou) et de diverses galeries d’art. Mais j’ai aussi sélectionné quelques expositions que j’aimerais voir en fin de journée (si j’ai encore le courage !).

« Fragonard amoureux », au Palais du Luxembourg. Du 16 septembre au 24 janvier 2016.

Fragonard amoureuxPlongez dans l’univers délicat de Fragonard, cet immense peintre du XVIIIe siècle, qui aime à représenter le libertinage et les fêtes galantes. L’amour est un thème central de l’oeuvre de Fragonard, mais cependant peu traité ces dernières années. Le parcours de l’exposition est assez classique puisque chronologique et décline les différentes manières dont Fragonard a traité le sentiment amoureux. En effet, l’inspiration érotique du peintre est très variée : baisers volés, sensualité, amour platonique, passion amoureuse, sexualité affirmée, amours charnels. Le peintre aborde même la question du viol et du consentement féminin, ce qui est assez atypique pour l’époque.

« Picasso.mania », au Grand-Palais. Du 7 octobre au 29 février 2016.

Picasso.maniaPablo Picasso est le deuxième artiste, après Andy Warhol, qui a fait les meilleures ventes aux enchères en 2014. C’est dire l’engouement qu’il y a autour de cet artiste. Le Grand Palais a donc monté une exposition consacrée aux relations qui existent entre la production de Picasso et l’art contemporain. Car beaucoup d’artistes des années 80 ont travaillé dans le sillage de Picasso. Encore aujourd’hui, de nombreux artistes s’inscrivent dans sa lignée, consciemment ou non, en proposant parfois une relecture profonde du style Picasso. Le commissaire, Didier Ottinger, a cherché à créer avec cette exposition « un bain d’énergie et de vitalité ». A nous de plonger dans ce bain !

Une brève histoire de l'avenir

« 2015. Une brève histoire de l’avenir » au Louvre. Du 24 septembre au 4 janvier 2016.

Enfin, je voudrais voir l’exposition qui est le pendant de celle qui est présentée au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, toutes deux inspirées de l’ouvrage de Jacques Attali « Une brève histoire du temps ». Je vous avais présenté ces deux expositions dans l’agenda de septembre.

Et vous, quoi de prévu ce mois-ci ?

2 réponses

Laisser un commentaire